Les réalisations

Les projets réalisés

Les projets à venir

Les projets réalisés

Les projets en cours

Les projets à venir

La construction de l’école

Les Forces de terrain

Caroline Riegel, fondatrice de l’association Thigspa et amie des nonnes est responsable de ce projet dont elle se porte garante, moralement et financièrement. 

Amandine Lepers est une jeune architecte douée qui a participé avec Architectes Sans Frontières au projet d’extension de l’école de Pipiting. Elle connaît bien le Zanskar, les types de constructions et les difficultés locales. Elle s’est investie bénévolement dans le projet de l’école dont elle a dessiné les plans. Elle a également suivi une partie du chantier et travaille sur d’autres projets au Zanskar.

Pour contacter Amandine : a.lepers.archi@gmail.com

Gatouk, ancien chef du village (12 années de loyaux services) est aussi « contractor (maître d’oeuvre) » et gère des chantiers. Il est notre relai technique sur place: un appui essentiel, fidèle, efficace et engagé.

Sur le chantier, le suivi quotidien est assurée par Caroline, Gatouk et  Amandine.

Tashi Namgyal est le comptable des projets et assure les paiements et les factures avec une précision remarquable.

Les nonnes, n’hésitent pas à aider dès que possible. Elles assurent aussi le rituel du thé quotidien pour tous les ouvriers et sont les premières gardiennes du chantier et de sa propreté !

Les villageois participent bénévolement à certaines étapes bien précises des chantiers. Les artisants du village (charpentier, briques, enduits…) sont embauchés sur le chantier et offrent toute l’expertise et le temps nécessaire pour un travail bien fait.

L’ECOLE

Etat d’avancement : Réalisé

Financement : THIGSPA  (Fondation ARTELIA, Rencontres au Bout du Monde, Continents Insolites, dons et conférences… )

Montant : 42 000 €

Descriptif : Ecole “solaire passive” avec 2 bâtiments (salles de classe et logements de professeurs) :

  • Murs ext. double épaisseur briques terres + isolation / Murs int. briques terre
  • Façade principale granit + briques terres + mur Trombe partiel
  • Structure antisismique béton armé
  • Toit étanche système multicouches
  • Fenêtres avec ornements bois sculptés de style ladakhi
  • Murs de soutènement (haut et bas)
  • Entrée centrale couverte (tôles transparentes) avec façade vitrée

Conception: Amandine LEPERS : a.lepers.archi@gmail.com

Histoire: L’école primaire a ouvert ses portes en 2012, alors que nous étions aux Andamans. Les professeurs lamas enseignent les matières essentielles (tibétain, anglais, hindi, mathématiques…) à une quizaine de fillette tentées par la voie monastique. L’école dépend du CIBS à Leh, institut de préservation de la culture bouddhique sous tutelle du ministère de la culture. Les infrastructures n’étant pas prises en compte dans le programme, et la nonnerie ne disposant d’aucune salle de classe, la construction d’un lieu dédié à l’enseignement et au logement des professeurs s’est imposée naturellement à notre retour de voyage à travers l’Inde.

L’ÉTABLE

Etat d’avancement : Réalisé

Financement : THIGSPA (dons et conférences)

Montant : 1500 €

Histoire : Il y a quelques années, les nonnes ont décidé d’avoir une vache laitière pour avoir du bon lait frais. Mais il faut pouvoir “loger” la vache, été comme hiver, et stocker l’herbe pour l’hiver. L’étable a été construite à l’endroit où était l’enclos ouvert aux quatre vents (et aux bêtes sauvages…).

LES CELLULES

Etat d’avancement : En cours

Financement : THIGSPA  (dons et conférences… )

Montant : 20 000 €

Descriptif: 2 bâtiments avec 2 logements indépendants

  • Bâtiment 1: cellules de Sonam et Djorkit
  • Bâtiment 2: Espace communautaire de logement (écolères, lama…) + cellule de Mukhit

Conception: Amandine LEPERS et Caroline RIEGEL

Histoire:  Depuis 2012, trois adolescentes ont rejoint les rangs de la nonnerie. N’étant pas de familles aisées, nous avons décidé de construire leur cellule, avec l’aide de leur famille. Ce projet s’inscrit aussi dans une démarche collective qui vise à rendre les cellules existantes des nonnes, traditionnellement propriété de leur famille, bien communautaire.

LE SOLAIRE

Etat d’avancement : En cours

Financement : THIGSPA  (Fondation ARTELIA)

Montant : 15 000 €

Descriptif : Electrification de l’ensemble de la nonnerie avec 7 kWh / 40 panneaux / 10 batteries + 1 kit solaire pour le bâtiment communautaire du village

Conception : Jean-François CHANTEUX et Caroline RIEGEL

Fournisseur + Installation chantier : Luminous (Leh) + Jean-François (matériel cablage etc…)

Appui technique + Installation du réseau de câbles  Jean-François CHANTEUX (Nyamdu dro) et une joyeuse équipe de scouts de France (Rives) + Caroline RIEGEL et membres THIGSPA (Manu ARMAND, Pascal et Elizabeth ERTLE).

Histoire:  L’électricité est un sujet oscillant à Tungri. En été, elle est apportée par une turbine hydraulique. Faute de maintenance efficace et avec un réseau saturé à Padum, son apport est aléatoire. En hiver, une centrale thermique assure 3 heures par soir. Thigspa, encouragée et aidée par l’association Nyamdu dro, dont l’activité principale est le solaire rural au Ladakh/Zanskar depuis 12 ans, a choisi d’installer des panneaux solaires à la nonnerie, afin de la rendre indépendante (et peu couteuse) en terme d’énergie. 

LE DUKHANG

Etat d’avancement : En cours

Financement : THIGSPA  (dons et conférences)

Montant : 5 000 €  A TROUVER 

Descriptif : Ornements bois sculpté sur les fenêtres + pourtour toit + étanchéification du toit

Conception : GATOUK et Caroline RIEGEL

Chantier : Gatouk et les villageois de Tungri

Histoire:  Le Dukhang est le bâtiment principal de prière qui abrite les modestes “trésors” de la nonnerie (peintures, livres de prières, statues…). Il a été rénové en 2005 avec l’aide des villageois, mais n’a jamais été terminé au niveau du toit. Des infiltrations ont contraint les villageois à rehausser le toit au niveau de la salle de peinture. Mais il devient nécessaire de rendre ce toit imperméable et de lui donner sa facture architecturale de “monastère” tibétain.

Galerie photos

L’EAU

Etat d’avancement : En cours

Financement : RURAL DEVELOPMENT ZANSKAR + THIGSPA

Montant : 5 000 € + 2 000 €

Descriptif : Réservoir d’eau en béton armé enterré avec façade avant solaire + Système d’alimentation en eau des cuisines et sanitaires

Conception : GATOUK et Caroline RIEGEL (ferraillage)

Histoire:  Le but est de pouvoir stocker de l’eau (20 000 l) durant les 3/4 mois d’hiver où l’eau ne coule pas à la nonnerie, afin d’éviter de devoir descendre au village et remonter l’eau sur le dos quotidiennement. Nous essayons aussi d’installer l’eau courante dans les cuisines et les sanitaires de la nonnerie (dans un premier temps). Car il revient aux nonnes de nourrir les élèves, les professeurs, les invités et visiteurs au quotidien : tâche ardue au coeur de l’été.

Galerie photos

L’ENCEINTE

Etat d’avancement : A FAIRE

Financement : THIGSPA + aides gouvernementales ???

Montant : 10 000 € A TROUVER

Descriptif : Mur d’enceinte en pierre maçonnée (avec bris de verre sur le dessus) tout autour de la nonnerie + portail d’entrée (voiture et visiteurs)

Conception : GATOUK et Caroline RIEGEL

Histoire:  Les nonnes ont fait la requete d’une enceinte protectrice de la nonnerie auprès du gouvernement. Mais celui-ci ne sera en mesure de leur accorder (peut-être) seulement du grillage. Souhaitant préserver la beauté et l’unité architecturale des lieux, nous avons opté pour la construction d’un mur d’enceinte en pièrre maçonnée afin de protéger leur lieux de vie, l’école, les plantations et les panneaux solaires contre :

  • les ours, de plus en plus nombreux, qui s’applique à briser les vitres et pire…
  • les vaches, chèvres et moutons qui dévorent les plantations et les jeunes pousses d’arbres, de fleurs et de légumes
  • les voitures de visiteurs qui sont de plus en plus nombreuses l’été et qui viennent se garer sans se poser de question juste devant le Dukhang, amenant poussière et bruit avec elles.